9e Festival du film francophone

Le festival du film francophone célèbre chaque année la diversité et la richesse du cinéma des pays de la francophonie. Pour cette 9e édition, nous vous proposons des films venus de Belgique, du Canada, de France, de Suisse et même d’Irlande qui chacun à leur manière reflète les différentes musicalités du français !

Cette année encore, vous pourrez découvrir, à travers les six films de la programmation, à quel point le cinéma francophone est dynamique, éclectique, unique : documentaire, fiction, drame historique, polar, adaptation littéraire, la francophonie s’adapte à tous les genres et les réalisateurs n’hésitent pas à s’emparer des préoccupations de nos sociétés contemporaines en abordant des thèmes divers comme les crises énergétique et climatique, l’émancipation des femmes ou encore le devoir de mémoire !

Amateurs du 7e art, amoureux de la langue française, fêtons ensemble la vitalité du cinéma francophone !

 

Vendredi 6 mars à 18h30
Le Milieu de l’horizon
de Delphine Lehericey (Suisse, Drame, 2019, 1h30)

avec Laetitia Casta, Clémence Poesy

1976. Un été de canicule. Dans la ferme familiale, Gus, 13 ans, sent bien que la chaleur n’affecte pas seulement les animaux ou les champs, mais vient aussi perturber le comportement des adultes qui l’entourent. Pendant ses vacances Gus assistera à la fin du monde paysan traditionnel de son père et à l’explosion de sa cellule familiale. En quelques mois, il aura définitivement laissé derrière lui l’innocence de l’enfance.

Film projeté en français avec une traduction simultanée en letton et des sous-titres en anglais

 

Vendredi 6 mars à 20h30 – Programme de films irlandais
Stars Travel (Irlande, Documentaire, 2020, 44 min.)

avec Elizabete Gaile

La jeune compositrice et chanteuse lettone Elizabete Gaile se rend en Irlande pendant d’une semaine d’été pour explorer l’Île d’Émeraude : sa vibrante capitale, sa nature à couper le souffle, les coutumes locales et faire l’expérience de la fameuse hospitalité irlandaise !

Film projeté en letton avec une traduction simultanée en français

Festival du film GAZE : programme de courts-métrages (Irlande, 2017//2018, 55 min)

Ce programme de courts-métrages préparé par le festival du film GAZE reflète la diversité de la palette des voix, les fantasmes stupéfiants et les expériences fortes de la communauté irlandaise LGBT.

Film projeté en anglais avec une traduction simultanée en français

 

Samedi 7 mars à 16h00
L’or vert de Sergio Ghizzardi (Belgique, Documentaire, 2017, 1h15)

Aujourd’hui, les crises énergétique et climatique sont devenues des réalités incontournables et indissociables, génératrices de catastrophe. La transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables s’impose.
« L’or vert » est un documentaire d’investigation qui nous mène au cœur des énergies renouvelables, de l’industrie des agrocarburants présentés, un temps, comme la solution aux trois crises majeures que traverse notre monde : la crise énergétique, la crise économique et financière et la crise environnementale.
Mais notre économie est-elle compatible avec un mode de développement propre et juste ? Quel sera le prix à payer pour que notre modèle de société puisse continuer d’exister?
C’est un sujet essentiel pour la sauvegarde de notre modèle de société et pour la survie de l’humanité. Chaque jour, la nature voit sa puissance un peu plus ébranlée, mais la nature n’a pas dit son dernier mot.

Film projeté en français, espagnol et anglais avec sous-titres en français et anglais.

Ce film sera de nouveau projeté le vendredi 13 mars à 19h30 au Kanepes Kulturas Centrs – entrée gratuite


Samedi 7 mars à 18h00

Antigone de Sophie Deraspe (Canada, Drame, 2019, 1h49)

avec Nahéma Ricci et Rawad El-Zein

Saisissant, puissant et du moment, Antigone adapte vaguement la tragédie grecque de Sophocle et la situe dans Montréal de nos jours. À la suite du meurtre de leurs parents, Antigone, sa sœur Ismène, ses frères Étéocle et Polynice ainsi que leur grand-mère Ménécée trouvent refuge à Montréal. Ils vivent une vie tranquille et modeste dans un petit appartement d’un quartier ouvrier. Étudiante excellant à l’école vraisemblablement destinée à de grandes choses, Antigone est la colle unissant la famille. Le malheur frappe lorsque Étéocle est abattu à tort par la police lors de l’arrestation de Polynice, un petit trafiquant de drogue. Motivée par son sens du devoir envers sa famille et alimentée par le souvenir qu’elle chérit de ses parents décédés, Antigone décide de compromettre son propre avenir afin de préserver celui de sa famille.

Antigone a remporté le prix du meilleur film canadien 2019 au Festival international du film de Toronto et a été sélectionné comme soumission canadienne pour le meilleur long métrage international à la 92e soirée des Oscars.

Film projeté en français avec une traduction simultanée en letton et des sous-titres en anglais

 

Samedi 7 mars à 20h30
L’heure de la sortie de Sébastien Marnier (France, Polar, 2018, 1h43)

avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot

Lorsque Pierre Hoffman intègre le prestigieux collège de Saint Joseph il décèle, chez les 3e 1, une hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’enfants surdoués ? Parce qu’ils semblent terrifiés par la menace écologique et avoir perdu tout espoir en l’avenir ? De la curiosité à l’obsession, Pierre va tenter de percer leur secret…

Film projeté en français avec une traduction simultanée en letton et des sous-titres en anglais


Dimanche 8 mars à 15h00

Hochelaga, Terre des Âmes de François Girard (Canada, Drame historique, 2017, 1h40)

avec Samian, Vincent Perez

Alors que Montréal connaît un orage intense, l’énorme averse provoque un affaissement au stade Percival Molson pendant un match de football. Lorsque le stade est évacué, des artefacts enfouis depuis longtemps sont découverts sous le terrain de football et l’endroit est déclaré site archéologique protégé. L’archéologue mohawk Baptiste Asigny (Samian) commence des fouilles menant à la découverte de siècles d’histoire des nombreuses générations qui ont occupé cette terre. Baptiste est dès lors déterminé à trouver ce qu’il a passé sa carrière à rechercher: les traces du village d’Hochelaga, là où en octobre 1535 ses ancêtres iroquois reçurent l’explorateur français Jacques Cartier. Hochelaga, Terre des Âmes a été sélectionné comme soumission du Canada pour le meilleur film en langue étrangère à la 90e soirée des Oscars.

Film projeté en français avec une traduction simultanée en letton et des sous-titres en anglais