Ciné-club : « 5 broken cameras » d’Emad Burnat et Guy Davidi

À l’occasion du mois des cultures numériques, nous vous proposons un mini-cycle documentaire de deux coproductions françaises qui montre comment l’utilisation des nouvelles technologies permet à des citoyens dans des zones de conflit de témoigner auprès du monde entier à la fois de leurs combats mais également de leur quotidien.

5 broken cameras, nommé aux oscars 2013, est un film coréalisé par un Palestinien et un Israélien. Lorsque son quatrième fils naît en 2005, Emad Burnat, Emad Burnat, petit paysan de Cisjordanie, achète sa première caméra. Durant 5 ans, à l’aide de 5 caméras cassées les unes après les autres, il filme la lutte pacifique que mène son village contre l’édification d’un mur de séparation par les Israéliens et comment ces événements affectent directement sa famille et sa propre vie.