Ciné-club : « Félicité » d’Alain Gomis

Pour ce premier cycle de l’année 2020, le ciné-club vous présente, en janvier et février, quatre films dont les personnages partent «  en quête » : en proie à des situations familiales complexes, ils se mettent à la recherche d’un enfant, d’un père… et bien souvent d’eux-mêmes dans des courses effrénées qui nous emmènent aux quatre coins du monde, en France mais aussi en Uruguay ou au Congo.

« Félicité »

Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu.