Ciné-club : « Vandal » d’Hélier Cisterne

Chérif, 15 ans, est un adolescent rebelle et solitaire. Dépassée, sa mère décide de le placer chez son oncle et sa tante à Strasbourg, où il doit reprendre son CAP maçonnerie. C’est sa dernière chance. Très vite, dans cette nouvelle vie, Chérif étouffe. Mais toutes les nuits, des graffeurs œuvrent sur les murs de la ville. Un nouveau monde s’offre à lui …

Premier long-métrage lyrique et nerveux porté par de remarquables jeunes acteurs non-professionnels, Vandal est un film émouvant, poétique qui mêle les dérives de l’adolescence et le lyrisme de l’art de rue. Le jeune réalisateur Hélier Cisterne délivre un opus dense et intense qui nous ouvre les portes d’un univers méconnu, celui des « graffeurs » qui transgressent pour la beauté du geste.