Emilie Hammen : « Le slow design est-il incompatible avec la mode ? »

La question de l’artisanat d’excellence est intimement liée à la définition de la mode, et tout particulièrement à celle de la haute couture depuis le milieu du XIXe siècle. Mais la mode s’impose avant tout comme un renouvellement perpétuel, érigeant l’instabilité du goût en principe fondateur.

C’est un paradoxe qui se forme alors – de manière accrue aujourd’hui – entre une logique de préservation des savoir faire, qui sert tout à la fois les produits de l’industrie du luxe et ses discours promotionnels, et la rapidité des rythmes de consommation de production.

Cette intervention s’inscrit dans la semaine annuelle de la mode organisée par l’Académie des Beaux-Arts de Lettonie.