Exposition de Silvère Jarrosson à Madona

L’artiste plasticien Silvère Jarrosson expose son œuvre monumentale L.U.C.A. dans les salles du musée de Madona. L’acronyme L.U.C.A. (pour Last Universal Common Ancestor) désigne la première cellule vivante ayant existé sur terre et qui s’est reproduite indéfiniment jusqu’à engendrer l’ensemble du monde vivant. Si cette installation porte son nom, c’est parce qu’elle confronte le public à une vision allégorique et abstraite de ce qu’est la vie.

Silvère Jarrosson sera également en résidence au village d’enfants de la fondation Graši où il animera pendant une semaine un atelier de peinture pour les petits résidents.

Diplômé de l’École de danse de l’Opéra de Paris, Silvère Jarrosson est contraint d’arrêter la danse en 2011 suite à une blessure. Il développe alors par lui-même un style pictural proche de la danse, dans lequel les mouvements du corps engendrent et accompagnent ceux de la peinture acrylique afin d’en faire un matériau dansant. Diplômé ensuite d’un master de biologie en 2016, la capacité de l’acrylique à se comporter comme un matériau organique oriente ses nouvelles séries d’œuvres.