« Le voyage de Merija Grinberga »

Quand, vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, les allemands se sont retirés de Riga, ils ont emporté avec eux les valeurs culturelles du patrimoine letton. Les pièces provenant des collections du Musée national des Beaux-arts, du Musée d’histoire de Riga et de la navigation et du Musée d’histoire de la Lettonie furent emballées dans 700 caisses puis transférées en Allemagne et dans différents lieux en Théquie. Quelques conservateurs furent désignés pour accompagner les œuvres mais finalement une seule personne accepta bénévolement de s’en occuper :  Mērija Grīnberga alors âgée de 35 ans.

Mērija Grīnberga appartenait à une illustre famille d’intellectuels lettons de Riga : les Grosvalds – Grīnbergs. Sa mère, Mērija Grīnberga, fut la première chercheuse ès art traditionnel letton. Elle a beaucoup œuvré pour la promotion du costume traditionnel letton et fut la fondatrice de la première galerie d’art de Riga située au 9 boulevard Aspazijas. Ses oncles maternels étaient le peintre Jāzeps Grosvalds et le diplomate et historien d’art, Oļģerds Grosvalds, qui fut Ambassadeur de Lettonie à Paris.

Le film relate, entre autres, des épisodes de l’installation de l’exposition lettone à Paris, en 1937 à laquelle ont participé les deux Mērija, mère et fille, ainsi que d’autres événements ayant eu lieu à Paris à cette époque. Il est basé sur le journal intime que tenait Mērija Grīnberga.