« Transfiguration » d’Egils Rozenbergs

Chaque époque a ses symboles et ses signes. À travers ses œuvres, Egils Rozenbergs souhaite montrer les possibilités d’expression qu’offrent les matériaux de l’industrie électronique et les composants des cartes mémoire de la fin du 20e et du début 21e siècle.

Dans ses œuvres tissées selon une technique artistique particulière, Egils Rozenbergs utilise des matériaux peu habituels pour l’art du textile mais qui, en revanche, sont caractéristiques de l’environnement électronique d’aujourd’hui : des films vidéo et audio, des fibres de polypropylène et d’autres matériaux synthétiques. Ce faisant, l’artiste révèle leurs particularités et leur capacité à refléter la lumière augmentant ainsi l’expressivité visuelle de ses œuvres.