Nos recommandations

La 46e cérémonie des César du cinéma s’est tenue à l’Olympia, à Paris, le 12 mars dernier, récompensant les films sortis en 2020.

Albert Dupontel, grand vainqueur
Pour la première fois de sa carrière, Albert Dupontel a remporté le César du meilleur film pour Adieu les cons, ainsi que six autres récompenses parmi lesquelles le prix de la meilleure réalisation (qu’il avait déjà obtenu en 2018 pour Au revoir là-haut) ou encore le César du meilleur second rôle masculin. Avec douze nominations, cette comédie, qui a vu sa carrière en salle brisée par le deuxième confinement, avait rassemblé 700 000 spectateurs en une semaine.

Nos recommandations
Si vous voulez revoir ou découvrir quelques-unes des oeuvres d’Albert Dupontel, nous vous invitons à prendre rendez-vous à la médiathèque de l’Institut français, où vous pourrez trouver les ouvrages suivants :
- Au revoir là-haut, d’Albert Dupontel (2018)
- Au revoir là-haut, de Pierre Lemaître, le roman à la base de l’adaptation cinématographique
- Fauteuil d’orchestre, de Danièle Thompson (2005), avec Albert Dupontel.

Le 8 janvier 2021 est parue en France aux éditions La Pastèque, la BD Jeunesse Jacob, Mimi et les chiens parlants signée par Elina Braslina (pour le dessin) et Sanita Muižniece (pour le scénario).

En vacances chez sa turbulente cousine Mimi, Jacob ne se doute pas un instant de l’aventure qui l’attend. Mis au parfum des plans diaboliques d’un promoteur immobilier, les deux enfants réussiront-ils à sauver un joli quartier de Riga menacé de disparaître sous les gratte-ciels ? Pour y arriver, Jacob et Mimi devront s’allier à la bande la plus étonnante de la ville : les chiens parlants.

Cette fable poétique destinée en priorité au jeune public est une adaptation du film d’animation d’Edmunds Jansons, lui même adapté du roman de Luīze Pastore, Maskačkas stāsts (Un récit du quartier de Maskatchka).

Cet album jeunesse est traduit du letton par Nicolas Auzanneau.

 

Yves Plasseraud, l'un des pionners des études baltiques en France, a sorti fin 2020 aux Éditions Armeline un nouvel ouvrage consacré à la région balte : « Les pays baltiques. Le pluriculturalisme en héritage ». Il y présente l´histoire des nombreux peuples qui se sont installés au fil des siècles sur les rives orientales de la mer Baltique des origines jusqu´à nos jours. Ainsi, si le multiculturalisme est un phénomène récent en Europe occidentale, il est en revanche très ancien dans certains territoires de l´Europe centrale et orientale. C´est le cas avec les pays Baltes où il constitue un héritage historique. Ce livre, complété par plusieurs annexes, est enrichi de nombreuses cartes et illustrations, visant à donner une approche concrète du destin de ces peuples attachants et trop méconnus.

Vous pouvez commander ce livre sur le site des Libraires

« À l'ombre de la Butte-aux-Coqs », le roman historique de l’écrivain letton Osvalds Zebris, a été publié en français aux Agullo Editions, dans une traduction de Nicolas Auzanneau.

Riga, 1905. Dans une ville chamboulée par un vent de révolution, l’enlèvement dramatique de trois enfants tient la police en haleine. Qui sont les responsables ? Quels sont leurs mobiles ? La réponse anéantira les vies de deux familles, pendant qu’elles cherchent à comprendre qui est coupable dans cette révolution où tout le monde est une victime.

Osvalds Zebris tisse un récit évocateur du désir de liberté d’un pays dans le climat de la révolution russe de 1905 contre le régime tsariste, élément déclencheur de certains événements parmi les plus dramatiques du XXe siècle.

Pour acheter le livre, rendez-vous sur le site des Librairies indépendantes.