Coup de cœur

Chaque mois la médiathèque de l’Institut français choisit un ou plusieurs ouvrages à mettre davantage en lumière parmi notre vaste collection de 14 000 références. Ils sont captivants, intemporels et valent la peine d’être lus et relus. La rubrique « trésors cachés » est faite pour mettre en valeur les ressources dont la médiathèque dispose déjà !  Vous serez surpris de la richesse de notre fonds. Venez retrouver à la médiathèque des ouvrages oubliés, sortis de l’actualité, et que souvent on ne trouve pas ailleurs.

Coup de cœur  | Février 2024

Notre merveilleux collègue Solal Canqueteau, ancien chargé de mission pour la coopération scientifique, universitaire et en matière d'innovation, a fait don à la médiathèque de trois de ses livres préférés : « Sauver les apparences » de Pierre Duhem, « Éducation européenne » de Romain Gary et « La mort heureuse » d'Albert Camus, c’est ce dernier ouvrage que Solal a choisi de nous présenter dans la rubrique « Coup de cœur ».

Premier roman écrit par Albert Camus, « La mort heureuse » laisse entrevoir plusieurs thématiques qui seront ensuite reprises dans ses autres œuvres, « L'Étranger » en premier lieu. Dans son style déjà reconnaissable, direct et percutant, Camus nous livre le récit d'une recherche absolue du bonheur, loin des normes, d'une fuite en avant perpétuelle. J'aime cette œuvre pour la poésie avec laquelle Camus décrit les paysages dans lesquels évolue son héros, la nature qui l'entoure, la profondeur des sentiments qui le traversent. Alors que la fin de mon séjour en Lettonie approche, et que de nouvelles opportunités loin de Riga s'offrent maintenant à moi, je pense souvent à la fin de ce texte, marqué par la fin du parcours du héros et la nécessité d'accepter ce cycle immuable auquel nous sommes tous soumis :

« Il lui fallait maintenant s'enfoncer dans la mer chaude, se perdre pour se retrouver, nager dans la lune et la tiédeur pour que se taise ce qui en lui restait du passé et que naisse le chant profond de son bonheur ».

Nous remercions Solal pour son travail et lui souhaitons bonne chance pour ses futurs projets. N'hésitez pas à vous rendre dans notre médiathèque pour découvrir ses livres préférés.

coup de couer - mēneša atklājums

Coup de cœur  | Janvier 2024

Pour la rubrique « Coup de cœur » du mois de janvier, Mathieu Leporini, le directeur de l’Institut français de Lettonie, a choisi le livre de Jean-Baptiste Andrea « Veiller sur elle », prix Goncourt 2023. Le prix Goncourt est le plus prestigieux et le plus ancien prix littéraire français qui récompense chaque année une autrice ou un auteur d'expression française pour son œuvre en prose. Le roman est une histoire d'amour qui suit Michelangelo « Mimo » Vitaliani, une personne de petite taille et sculpteur talentueux qui, à la fin de sa vie, est censé « veiller » sur son chef-d'œuvre, une sculpture mystérieuse. C’est une interview de l’auteur qui a donné envie à Mathieu Leporini de lire ce roman.
Suivez ce lien, pour découvrir l’interview de l’auteur : ici 

Mēneša atklājums Francijas institūta mediatēka

Coup de cœur  | Octobre 2023

Baiba, l’une des médiathécaires de l’Institut français de Lettonie, a choisi comme coup de cœur pour le mois d’octobre « Capitaine Rosalie », un livre de Timothée de Fombelle qui touche, chagrine, étire l’esprit, fait réfléchir et ce longtemps même après en avoir fini la lecture.

L'histoire se déroule en France, pendant la Première Guerre mondiale, où Rosalie attend des nouvelles de son père parti au front.  La guerre est vue à travers les yeux d'une petite fille : l'attente, les chagrins, la tendresse, la solidarité... Même si elle est trop jeune pour y aller, la petite fille est laissée chaque jour à l'école des grands car sa mère travaille à l'usine pendant la journée. Assise au fond de la classe, Rosalie se donne une mission : apprendre à lire pour pouvoir déchiffrer elle-même le contenu des lettres envoyées du front par son père et que sa mère lui lit le soir. Elle prend sa mission secrète très au sérieux.  Ce court roman d’atmosphère comporte de belles illustrations aux teintes monochromes traversées par de rares étincelles rouges.

D’après Baiba, la couverture semble nous dire qu’il s’agit d’un livre jeunesse, alors qu’en réalité, pour elle, ce livre s’adresse plutôt aux parents en abordant le sujet de la séparation et du mensonge. Petit mensonge blanc ou gros mensonge noir ?  Il est parfois difficile de les distinguer surtout quand nous sommes parents. Baiba, qui a une petite fille de l’âge de Rosalie, a été touchée par l’idée de l’auteur du livre que les enfants comprennent les non-dits et les silences beaucoup mieux que les parents ne le croient et ce même si les parents font tout leur possible pour protéger leurs enfants de la dure et brutale réalité.

Trésors cachés du mois d’août

« Trésors cachés » | Août 2023

Jane Birkin était une icône franco-anglaise, elle est décédée le 16 juillet 2023 et repose désormais au cimetière du Père Lachaise, à Paris. Sa vie et sa carrière était intimement liée à celle de Serge Gainsbourg. Leur couple était l'un des couples les plus mythiques de la chanson française. Les deux artistes se sont rencontrés sur le tournage du film Slogan. Le couple a acquis une notoriété internationale avec la chanson :  Je t’aime, moi non plus, bien que la chanson ait été interdite à la radio dans plusieurs pays et condamné par le Vatican en raison de ses paroles ouvertement érotiques.

Pour célébrer la vie de Jane Birkin, la médiathèque de l'Institut français de Lettonie a choisi de mettre en valeur ses talents d'actrice et de musicienne dans la rubrique « Trésors cachés ».

« La Belle Noiseuse » 
En 1983, Jane Birkin était choisie pour jouer dans le film « La Belle Noiseuse » réalisé par Jacques Rivette. Le film « La Belle Noiseuse » est une adaptation très libre du texte et de l’histoire originelle « Le chef-d’œuvre inconnu » de Balzac. Ce long-métrage a reçu les éloges de la critique et a été salué pour sa représentation captivante du processus artistique. Dans le film, Birkin incarne le rôle de Liz, un personnage complexe qui joue un rôle essentiel dans la création du tableau éponyme. Sa performance émouvante a été applaudie par les cinéphiles du monde entier et a renforcé sa position en tant qu'actrice talentueuse.

« Enfants d’hiver » 
En dehors du cinéma, Jane Birkin s'est également fait connaître dans le domaine de la musique. En 2008, elle a sorti l'album « Enfants d'hiver ». C’est son premier album dont elle ait écrit les paroles en français. Dans cet album, Birkin flotte entre de doux souvenirs d'enfance, en particulier ses vacances sur l’ile de Wight avec ses parents, et des réflexions sur l'âge. En écoutant cet album poétique qui reflète sa sensibilité artistique de Jane Birkin, on peut vraiment apprécier sa voix douce et émouvante.

Pour en savoir plus sur Jane Birkin, consultez les derniers numéros d'« Elle » et de « Paris Match » consacrés à sa vie et à son travail artistique trouvés à la médiathèque.

Vous pourrez redécouvrir ces documents à partir du 16 août 2023 à la médiathèque.

Trésors cachés

« Trésors cachés » | Juillet 2023

Au mois de juillet, dans le cadre de la sélection « trésors cachés », la médiathèque de l’Institut français de Lettonie a choisi de mettre en avant, à l’occasion du Festival national de chant et de danse, deux ouvrages bilingues de sa bibliothèque, qui honorent le patrimoine, l’histoire et la géographie de la Lettonie :

Premièrement nous avons sélectionné un livre écrit par notre célèbre ex-présidente Vaira Vike Freiberga qui a toujours aimé le folklore letton. Le livre s'intitule « Logique de la poésie : Structure et poétique des dainas lettonnes ». Ce livre donne un aperçu de la structure des dainas, poèmes traditionnels lettons, en termes de rythme et de mètre, avec des exemples de dainas en letton et en français. Généralement très courts (quatre lignes), les dainas concernent les fêtes traditionnelles et parlent de la mythologie en évoquant des symboles. Le livre de Vaira Vike Freiberga se penche également sur la mythologie lettone, en évoquant par exemple Laima (déesse du destin), Māra (déesse de la fertilité) et d'autres divinités.

Dans un autre registre, mais qui concerne aussi l’histoire de la Lettonie dans ses terroirs, notre deuxième choix s’est porté sur un ouvrage de Pascal Orcier « La Lettonie en Europe / Latvija Eiropā », plein de notices et de cartes très parlantes. Pascal Orcier agrégé de géographie, a travaillé au service culturel de l’Ambassade de France en Lettonie de 2003 à 2005. Son ouvrage bilingue (français et letton) de plus de 200 pages est le fruit d'un long travail de collecte d'informations. Son ouvrage se présente comme un atlas, avec 144 cartes qui font l’objet de commentaires approfondis, dressant un portrait clair et exhaustif de la Lettonie, complété par de nombreuses références en ligne. Cet atlas est considéré comme l'un des ouvrages de référence sur la Lettonie et permet notamment de bien comprendre l'histoire compliquée du pays.

Venez vite redécouvrir ces deux ouvrages à la bibliothèque de l’Institut !