Charte verte pour les festivals de cinéma

Le 21 octobre 2020 a eu lieu l’événement en ligne « Green Charter for Film Festivals » organisé par le festival international du film Riga IFF en partenariat avec l’Institut français de Lettonie. Différents experts sont intervenus pour aborder la question des enjeux environnementaux dans la production de films et l’organisation de festivals de cinéma.

Charles Gachet-Dieuzeide, premier intervenant, a partagé son expérience pionnière dans le tournage de films plus respectueux de l’environnement. La société « Secoya Eco Tournage », qu’il a cofondé en 2018, a déjà permis l’aboutissement de plus de 50 projets audiovisuels ayant un impact réduit sur la nature. Son collègue et allié dans la fondation de la société, Mathieu Delahousse, a, à son tour, abordé les enjeux et solutions envisageables pour réduire l’impact écologique lors de la production de films (interventions à partir de 4m42 puis 19m55).

Guillaume Calop a ensuite proposé une remarquable contribution au sujet de l’organisation de festivals de cinéma et de leur potentielle nocivité pour l’environnement. Fondateur du festival européen du film des Arcs, il a partagé son expertise et expérience dans l’organisation de festivals « verts » (intervention à partir de 34m38). 

Les trois experts français se sont ensuite retrouvés autour d’une discussion avec Ojārs Balcers, représentant du Fonds letton pour la Nature. Leur engagement en faveur d’une production cinématographique plus durable reflète la volonté française, sans cesse renouvelée, d’être plus en prise avec les enjeux climatiques et environnementaux.

L’initiative « Green Charter » a tenu toutes ses promesses en développant, grâce à ses invités engagés, un panel de mesures concrètes. De quoi envisager une production cinématographique et des festivals plus doux pour l’environnement, et toujours aussi réjouissants.

Comments

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *